wp1

Quelles sont les limites de WordPress ?

  • Démarrer son projet

Rédigé par amphibee

19 Jan. 2023


Sorti en mai 2003, WordPress n’a plus à faire ses preuves. C’est le CMS le plus populaire du marché. En effet, il propulse plus de 40 % des sites web du monde entier. Il n’y a aucun doute, c’est un excellent CMS pour la création de votre site internet. WP est facile à prendre en main, évolutif, mobile friendly et idéal pour le SEO, comme pour une expérience utilisateur optimisée. Toutefois, comme tous les outils, le leader des systèmes de gestion de contenu comporte quelques inconvénients. Pour vous, nous avons décrypté les limites de WordPress. Et les moyens de les contourner.

1. Les risques de sécurité de WordPress

Tout d’abord, commençons avec une vérité simple : aucun site web n’est 100 % sécurisé. Tous les sites internet peuvent être piratés. Aucune base de données stockées en ligne n’est à l’abri. Sony, la NASA, Adobe, Target : les plus grandes entreprises et organisations ont été la cible d’attaques réussies. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a peu de chances que votre site WordPress intéresse les plus grands hackers de l’Histoire.

Néanmoins, WordPress est victime de son succès : sa popularité et sa position de leader du marché en font une cible pour les cyberattaques. D’après une étude menée par l’extension Wordfence, 4,3 milliards de failles ont été exploitées sur des sites WordPress en 2020.

Les failles de sécurité sont en grande majorité dues aux plugins. En effet, ceux-ci peuvent être de véritables portes d’entrée pour votre site WordPress.

Vous pouvez néanmoins sécuriser votre site WordPress en adoptant dès aujourd’hui les bonnes pratiques :

  • faites une maintenance régulière ;
  • installez les mises à jour sur un environnement sécurisé ;
  • limitez le nombre de thèmes et de plugins installés ;
  • changez régulièrement vos mots de passe ;
  • supprimez les fichiers inutiles de votre base de données.

2. WordPress n’est pas toujours gratuit

WordPress est réputé pour être gratuit, car c’est un logiciel open-source. Cela signifie qu’il est publié sous une licence spécifique, qui donne aux utilisateurs le droit de disposer de son code source, sans frais. Ainsi, vous pouvez collaborer sur l’outil et contribuer à l’amélioration du produit. Il est libre d’utilisation et modifiable par tout le monde.

Sauf que votre site WordPress est rarement gratuit. Il y a toujours des frais à prévoir : 

Le prix de votre site web peut rapidement augmenter si vous déléguez la création de votre site WordPress à un professionnel. Celui-ci peut faire du sur-mesure avec un code unique ou choisir un thème payant, selon votre budget, vos besoins et vos objectifs.

Certes, votre site WordPress n’est pas gratuit. Cependant, le coût d’un site WordPress est généralement inférieur à celui des CMS concurrents, comme PrestaShop.

3. WordPress peut être lourd

Vous le savez, des temps de chargement rapides sont essentiels pour le succès de votre site web. Idéalement, une page doit mettre de 3 secondes. Au-delà, vous risquez de perdre vos utilisateurs. L’expérience utilisateur en souffre, votre taux de rebond augmente tandis que votre taux de conversion diminue. C’est exactement ce que vous voulez éviter pour votre site web.

Or, votre site WordPress peut être très lent si vous utilisez : 

  • un thème mal-optimisé ;
  • des images non compressées ;
  • des vidéos dès votre page d’accueil ;
  • une collection de plugins qui alourdissent votre code.

Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour alléger votre site WordPress et optimiser vos performances. Pour commencer, vous pouvez mesurer votre vitesse de chargement grâce à PageSpeed Insight, l’outil gratuit créé par Google. Ensuite, vous pouvez vérifier les éléments listés ci-dessus et établir votre plan d’action. Enfin, vous avez également la possibilité de contacter une agence web afin de procéder à un audit de votre site WordPress. Vous saurez ainsi comment améliorer vos résultats tant d’un point de vue technique que d’un point de vue UX/UI.

4. Des soucis de scalabilité pour les sites e-commerce

Saviez-vous que WordPress détient la plus grande part de marché de sites e-commerce grâce à son plugin WooCommerce ? Cependant, WooCommerce comporte quelques contraintes.

Tout d’abord, c’est un plugin. Cela signifie qu’il ne peut pas fonctionner tout seul : vous venez l’ajouter à votre site WordPress. Pour profiter de certaines fonctionnalités, comme le multilingue, vous devez installer une autre extension.

Ensuite, créer votre boutique en ligne sur WordPress grâce à WooCommerce va vous demander des connaissances en développement web. Ou de déléguer cette mission.

Enfin, il est souvent reproché à l’extension e-commerce de WordPress d’avoir un nombre de produits limités et donc, qu’il ne serait pas adapté aux grands sites e-commerce. Nous vous rassurons, c’est faux. Vous pouvez ajouter des milliers de références sur votre site WooCommerce. Toutefois, choisissez votre hébergeur avec soin : si vous voulez vendre des dizaines de milliers d’articles, vous aurez besoin de plus de mémoire

5. L’incompatibilité de certains plugins

Pour rappel, les failles de sécurité WordPress proviennent majoritairement des extensions. En conséquence, soyez vigilant à chaque installation d’un nouveau plugin. N’installez que ceux qui sont réputés comme sécurisés. Pensez également à effectuer les mises à jour.

Rentrons dans le vif du sujet : certains plugins ne peuvent pas fonctionner ensemble, pour la simple et bonne raison qu’ils sont créés par différents éditeurs. Qui ne se préoccupent pas de leur compatibilité. Pour vous, cela signifie que vous ne pourrez pas utiliser toutes leurs fonctionnalités. Ou, encore pire, provoquer une panne de votre site web. Pour éviter ce désagrément, nous vous conseillons de minimiser le nombre de plugins installés sur votre site. À chaque nouvelle installation, testez le nouveau plugin pour vérifier sa compatibilité avec les autres outils.

6. La maintenance est complexe

La maintenance de votre site internet, WordPress ou autre, est essentielle pour continuer de proposer de bonnes performances et de protéger les données de vos utilisateurs, comme les vôtres. De plus, c’est grâce à la maintenance évolutive que vous pouvez ajouter de nouvelles fonctionnalités à votre site web, pour qu’il réponde aux besoins de votre entreprise, de vos ambitions et de vos clients.

Sauf que réaliser une maintenance efficace de votre site web, c’est complexe. Il y a beaucoup d’actions à accomplir. Et, si vous faites une fausse manipulation, vous risquez le drame, alias le crash du site.

Pour réussir la maintenance de votre site WordPress, vous devez, entre autres : 

  • sauvegarder votre base de données ;
  • faire les mises à jour (WordPress, plugins et thèmes) ;
  • tester vos temps de chargement ;
  • vérifier les liens cassés (ceux qui mènent à des pages erreur 404) ;
  • nettoyer votre base de données ; 
  • réaliser des analyses de sécurité ;
  • tester vos formulaires ;
  • étudier votre parcours utilisateur ;
  • vider le cache WordPress ;
  • supprimer les spams ;
  • changer vos mots de passe.

De plus, il est recommandé de tester toutes vos mises à jour sur des environnements extérieurs, pour vous assurer qu’elles sont compatibles avec votre site web et ses fonctionnalités. Faire une mise à jour sans la tester, c’est risquer de rater un dysfonctionnement qui pourrait faire fuir vos visiteurs ou endommager vos performances techniques.

Plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez faire la liste des actions à accomplir et vous y mettre tous les mois, vous aider d’un plugin comme WP Maintenance Mode ou déléguer votre maintenance à une agence WordPress.

7. L’assistance de WordPress est un forum

Alors que vous venez d’installer une mise à jour sur votre site WP, vous faites face à un écran blanc. Vous comprenez qu’il y a un bug, mais en l’absence d’un message d’erreur, vous paniquez. Votre site n’est plus accessible. Votre premier réflexe est de vouloir contacter l’assistance technique. Mauvaise nouvelle : une des limites de WordPress, c’est qu’il n’y a pas de Help Center, comme chez Shopify ou d’autres CMS payants.

Si vous avez souscrit un plan payant, vous pouvez bénéficier d’un support par mail ou chat. Si vous n’avez pas de plan payant, vous devez vous tourner vers la communauté WordPress, son forum ou Google. De quoi vous refroidir.

Nous vous rassurons : la communauté WordPress est composée de milliers de personnes. Votre problème technique a forcément déjà été rencontré par l’une d’elles. Votre réponse est donc forcément quelque part sur le web. Il existe des centaines de tutos disponibles gratuitement pour vous aider à trouver une solution.

Si cela ne vous suffit pas, vous pouvez vous tourner vers une agence experte WordPress. Leurs équipes de développeurs sauront résoudre votre bug. 

Conclusion

Comme tous les outils, WordPress connaît des limites et des contraintes techniques. Cependant, choisir WordPress comme CMS, c’est aussi avoir un outil qui saura répondre à vos attentes. Et ça, que vous ayez besoin d’un simple site vitrine ou d’un site e-commerce complet. Moins cher que ses concurrents, évolutif, simple d’utilisation, adapté au SEO et à une UX de qualité : c’est la solution pour vous accompagner dans tous vos projets web. Quel que soit le CMS choisi, gardez en tête que votre site internet est là pour vous apporter visibilité, conversion et chiffre d’affaires. Vous êtes à la recherche d’une agence pour la création ou refonte de votre site web ? Notre équipe est à votre écoute. Contactez-nous dès aujourd’hui

D'autres articles pouvant vous plaire !

Tout savoir sur la PWA

25 Août. 2022

Les avantages de WooCommerce

06 Oct. 2021

Le SEO : qu’est-ce que c’est et comment l’améliorer ?

11 Mar. 2022

Contactez Hugo

Par téléphone: 07 72 20 40 67
Par mail:

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n?est utilisé qu?à des fins de validation et devrait rester inchangé.