Statamic : tout savoir sur ce cms headless

Qu’est-ce que Statamic ? Le guide complet sur ce CMS Headless

  • Démarrer son projet
  • Divers

Rédigé par Hugo

25 Juin. 2024


Ces 5 dernières années, les CMS headless ont redistribué les cartes de la gestion de contenu sur internet, particulièrement pour les e-commerces. Headless signifie qu’on peut exploiter l’outil uniquement pour la partie administration, mais qu’une autre techno va venir récupérer les contenus pour le front, comme l’appli React. Parmi eux, on retrouve Statamic. C’est un CMS headless, mais pas que : la plateforme a été élue “Best Flat File CMS” et “Best Static Site Generator” par le site CMS Critic. Créée en 2012, ses fondateurs ont une mission : construire la meilleure plateforme de publication autohébergée pour toutes les entreprises. On vous en dit plus.

Qu’est-ce que Statamic ?

Statamic, c’est un CMS, au même titre que WordPress. C’est-à-dire que c’est un système de gestion de contenu qui vous permet de créer un site web et de publier du contenu dessus pour développer votre présence en ligne. 

D’ailleurs, Statamic déclare lui-même sur son site web : « Le web ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans WordPress. » Même si la plateforme vient concurrencer le leader mondial du marché, elle sait rendre à César ce qui appartient à César.

Mais, Statamic n’est pas un concurrent comme un autre : le CMS propose un fonctionnement totalement différent. Pour la petite histoire, au début des années 2010, les cofondateurs Jack McDade et Mubashar Iqbal trouvent ça répétitif et pénible de construire et de maintenir les sites web de leurs clients dans des CMS classiques, sans pouvoir contrôler les différentes versions du contenu. Ils ont une conviction : la majorité des contenus ne devraient pas être piégés dans une base de données où on ne peut ni les voir ni les toucher.

À la place, ils devraient se trouver dans un fichier ouvrable et modifiable avec n’importe quel éditeur de texte ou de code. C’est comme ça que naît Statamic, dont le nom est une simple contraction entre les mots « statique » et « dynamique ». Parce que c’est ainsi qu’ils voient cet outil : une plateforme dynamique avec des fichiers statiques.

Comment fonctionne Statamic ?

Mais alors, comment marche Statamic ? Eh bien, c’est un CMS headless. Et ça ressemble à quoi un système de gestion de contenu sans tête ? Revenons aux sources : le fonctionnement d’un CMS classique (comme WordPress ou Prestashop). 

Sur ces CMS, vous avez un front-end (la partie visible de votre site, celle qui reçoit vos visiteurs), et un back-end (la face cachée de votre site, celle sur laquelle vous programmez et codez toutes vos fonctionnalités). Quand vous créez du contenu (une nouvelle page ou un article de blog, par exemple), le CMS génère systématiquement le code du Front-End (HTML et CSS notamment).

Avec les CMS headless, toutes les données (telles que les images et les textes) sont envoyées du back-end au front-end par l’API. En bref, l’API, c’est un ensemble de règles et de formats permettant à différentes parties d’un logiciel de communiquer entre elles. Dans un CMS headless, une API sert de pont entre le back-end et le front-end.

En résumé, quand vous publiez du contenu sur un CMS headless : 

→ Dans le back-end, vous ajoutez votre nouveau contenu.

→ Le front-end (site web ou application mobile) demande ces informations via l’API.

→ L’API récupère le contenu du back-end et l’envoie au front-end.

→ Le front-end l’affiche sur le site ou l’application.

Jusque-là, vous ne voyez pas bien la plus-value par rapport à un CMS classique ? Cette configuration permet la création de sites web légers, avec des temps de chargement rapides. Mais surtout, elle facilite la création de contenu omnicanale. Vous pouvez paramétrer l’API de manière à publier en simultané un même contenu sur plusieurs plateformes. Et ça, vos équipes marketing adorent.

L’essentiel de Statamic

tout savoir sur statamic

Facilité de prise en main

L’un des objectifs de Statamic, c’est d’être simple à utiliser, tout en offrant une bonne expérience de développement. Si l’objectif est atteint, on préfère être honnête : nous vous recommandons d’avoir des connaissances en développement pour commencer l’installation.

En effet, comme c’est une plateforme autohébergée, vous avez plusieurs façons de commencer la création de votre site web, toutes référencées sur leur site : 

  • via Laravel Herd ;
  • via Statamic CLI ;
  • via Laravel Application ;
  • via Docker ;
  • via Ubuntu ;
  • via un hébergement cloud.

Quant à lui, le panneau de bord (aussi appelé CP Nav pour Control Panel Navigation en anglais) est assez intituitif :

CP nav preferences - Statamic
Image du site Statamic

On retrouve assez facilement toutes les fonctionnalités indispensables aux CMS, comme : 

  • un gestionnaire de pages et des extensions ;
  • la gestion des utilisateurs, groupes et rôles ;
  • un explorateur de fichiers ; 
  • la création de formulaires ;
  • le multilingue ;
  • l’utilisation d’un système de cache.

L’avantage, c’est que vous construisez votre site selon vos propres besoins. Comme avec des Lego, vous n’utilisez que les blocs dont vous avez la nécessité.

Des bonnes performances

Et c’est cette construction en Lego qui assure de bonnes performances à votre site, car vous n’utilisez que des fonctionnalités nécessaires à votre site. Il n’y a pas de couches superflues. 

De plus, il y a Stash. Stash, c’est le système de cache (appelé Stash) intégré à Statamic grâce auquel vous pouvez générer des pages statiques.

Une page web statique, c’est une page dont le contenu ne varie pas en fonction des caractéristiques de la demande. Tous les internautes qui demandent la page reçoivent le même contenu.

Il existe en deux options : 

  • la “half-measure” qui crée une version en cache de la page demandée et la renvoie au utilisateurs au travers de Statamic ; 
  • la “full-measure” qui crée une version en cache qui sera directement servie par le serveur sans avoir à charger le CMS.

Évidemment, vous pouvez aussi créer du contenu dynamique : dans ce cas, vous avez la possibilité de les exclure du cache. Ainsi, vous conservez les fonctionnalités dynamiques, comme les listings aléatoires ou les formulaires de contact.

Ces deux possibilités vous permettent de créer des sites avec des temps de chargement rapides (et ça, c’est le nerf de la guerre sur internet).

Tarification et Support

Statamic est un outil payant, mais qui pratique des tarifs accessibles. En vérité, ils proposent même un plan gratuit, mais celui-ci concerne principalement les particuliers qui veulent se créer un site web. Pour les entreprises, la licence commence à 275 $, avec un renouvellement annuel à 65 $. Pour les créateurs de site ou les SaaS, les plans mensuels commencent à 7 $ par mois et par site, avec un minimum requis de 25 sites.

Côté support, Statamic repose sur sa communauté de développeurs, avec un Discord dédié. Il propose aussi à leur client de poster sur X (anciennement Twitter) avec le #statamic. Depuis votre compte client, vous pouvez aussi bénéficier de leur support client, avec une réponse sous 2 jours en moyenne.

Communauté

D’après le site Statamic, sa communauté compte 25 000 développeurs. Leur point fort, c’est de les avoir regroupés dans un Discord dédié. D’après eux, il y a toujours 2 500 dév’ connectés dessus.

Cependant, si on regarde seulement les parts de marché, on constate que la communauté est forcément bien plus réduite que celle d’autres CMS. D’après le site Built With, à l’heure où nous écrivons ce guide, il existe 10 763 sites actuellement en ligne propulsés par le CMS Headless. À titre de comparaison, WordPress en compte plus de 30 millions et Webflow un peu plus de 500 000.

Comparaison entre Statamic et WordPress

WordPressStatamic
Type de CMSCMS classique, avec une base de donnéesCMS Headless et “flat-file” (sans base de données).
PrixLogiciel open-source et donc gratuitLicence à partir de 275 $
Simplicité d’utilisationLe CMS adapté à tous, du débutant au développeur confirmé grâce à son tableau de bord et à l’éditeur Gutenberg. Simple à prendre à main quand on a déjà des connaissances techniques. Pas adapté aux débutants.
PersonnalisationPossibilités infinies de personnalisation, en utilisant des thèmes préconçus ou en créant des thèmes sur mesure, en ajoutant si besoin des pluginsConstruction en bloc Lego qui permet une personnalisation très avancée
SécuritéBonne sécurité possible grâce à une maintenance et des mises à jour régulièresFacilement sécurisé par sa structure flat-file et son framework Laravel
PerformanceExcellentes performances possibles avec un site bien construit.Généralement plus rapide en raison d’une structure plus légère

WordPress, étant un logiciel open-source, est gratuit, ce qui en fait un choix économique pour de nombreux utilisateurs. Statamic, quant à lui, nécessite l’achat d’une licence, avec des prix à partir de 275 $.

En termes de simplicité, WordPress se distingue par son tableau de bord convivial et son éditeur Gutenberg, rendant la création et la gestion de sites web accessibles tant aux débutants qu’aux développeurs expérimentés. Statamic, bien que puissant, est plus exigeant techniquement, rendant son adoption plus facile pour ceux qui ont déjà des connaissances en développement web.

La personnalisation est un point fort de WordPress, offrant une flexibilité quasi infinie grâce à une vaste gamme de thèmes et de plugins. Statamic, avec sa structure en blocs similaire à des Lego, permet également une personnalisation avancée, bien que la courbe d’apprentissage soit plus raide.

En matière de sécurité, WordPress nécessite une maintenance et des mises à jour régulières pour rester sécurisé. Statamic bénéficie d’une sécurité inhérente plus robuste grâce à sa structure flat-file et son utilisation du framework Laravel.

Les performances varient également : un site WordPress bien construit peut offrir d’excellentes performances, tandis que Statamic, grâce à sa structure plus légère, tend à être plus rapide, même en portant une attention plus faible sur ces questions.

Alors, Statamic ou WordPress, lequel choisir ? Comme toujours, ça dépend de vos ambitions avec votre site web. Avec plus de 40 % de parts du marché dans le monde, WordPress est le CMS le plus populaire depuis plus de 20 ans, et ce n’est pas sans raison. Nous, ce qu’on vous recommande, c’est surtout de vous entourer des bons experts pour assurer la réussite de votre présence en ligne.

Vous hésitez à passer sur WooCommerce ?

Réservez votre audit stratégique offert pour déterminer si cette action est pertinente pour la croissance de votre entreprise !

D'autres articles pouvant vous plaire !

pourquoi développer un thème wordpress sur mesure

Pourquoi développer un thème WordPress sur mesure ?

21 Fév. 2023
pourquoi choisir wordpress comme cms pour votre e commerce

Quel investissement pour créer son site internet ?

17 Juil. 2023
logowoo

10 conseils clé pour optimiser votre check out WooCommerce 

21 Fév. 2024

Contactez Hugo

Par téléphone: 03 21 01 42 81
Par mail:

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n?est utilisé qu?à des fins de validation et devrait rester inchangé.