anyconv.com plan affaires reunion graphique analyse strate financiere entreprise 1347

Comment faire un audit minutieux de votre site WordPress ? 

  • Maintenir son site

Rédigé par Hugo

07 Déc. 2023


Vous vous demandez comment auditer un site WordPress pour régler vos problèmes d’affichage ou d’extension sur votre CMS WordPress? Les sites WordPress lents sont souvent le résultat d’une maintenance négligée, de contenus trop lourds ou encore d’un thème mal optimisé. Dans ce cas, réaliser un audit de site WordPress est un passage incontournable ! Voyons ensemble quelles sont les 5 étapes à suivre pour un audit de site WordPress minutieux et efficace. 

Vous hésitez à passer sur WooCommerce ?

Réservez votre audit stratégique offert pour déterminer si cette action est pertinente pour la croissance de votre entreprise !

Pourquoi auditer votre site WordPress ?

Il n’est pas forcément instinctif de comprendre pourquoi et comment auditer un site WordPress. Alors commençons par l’essentiel, à savoir : quel est l’intérêt de faire un audit ?

Auditer son site WordPress régulièrement est une garantie pour offrir à vos visiteurs : 

  • une expérience utilisateur de qualité ;
  • 100 % de sécurité de leurs données ;
  • un contenu clair et pertinent ;
  • une visibilité efficace pour trouver votre site sur les moteurs de recherche.

Effectivement, réaliser un audit de votre site WordPress vous permet de : 

  • faire un état des lieux sur l’état de santé général du CMS ;
  • détecter les éventuels problèmes et leurs solutions ;
  • définir les axes d’améliorations à mettre en place ;
  • réaliser une stratégie globale sur le long terme ;
  • prioriser les actions à mener pour améliorer le site.

Le terme audit est vaste, alors précisons un peu. Un audit de site web explore à la fois la technique, la performance globale, le contenu, le référencement naturel et l’expérience utilisateur. Tous ces éléments sont à considérer afin de faire une analyse complète de l’état de santé général de votre site WordPress. On vous donne la démarche à suivre en cinq étapes ! 

1. Auditez techniquement votre site WordPress

Le premier élément à auditer sur un site WordPress est la technique. L’intérêt est de s’assurer que la plateforme a un fonctionnement optimal et offre une expérience de visite plaisante aux internautes. 

Analyse de plugins et thème

Saviez-vous que les plugins énergivores peuvent ralentir votre site ? Utilisez des outils de diagnostic de performance, comme PageSpeed Insights, pour identifier les plugins ou les parties de votre site qui ralentissent la navigation.

Il arrive aussi que les extensions ne soient plus mises à jour par leurs propriétaires et deviennent obsolètes. Or, les éditeurs sont censés effectuer des MAJ régulièrement. Assurez-vous que l’extension propose des mises à jour régulières, puis, mettez-les à jour directement depuis votre tableau de bord. Il est important de faire vos MAJ pour que le plugin n’entraîne pas de problèmes de performance, de sécurité ou de compatibilité. 

En effet, les différents éditeurs à l’origine des extensions et des thèmes ne s’assurent pas toujours la compatibilité des différents outils, surtout quand ils sont édités par d’autres SaaS. Il est donc essentiel de les tenir à jour, mais aussi de tester votre site et ses fonctionnalités à chaque fois que vous installez un nouveau plugin.

Le conseil d’AmphiBee : limitez le nombre d’extensions installé sur votre site WordPress. N’utilisez que celles qui vous sont réellement nécessaires et supprimez celles dont vous ne vous servez pas.
Aussi, les thèmes et les plugins vulnérables sont sujets à cyberattaques. Lors de votre audit, vous pouvez vous munir d’outils de scanners de vulnérabilités, comme WPSEC, pour vérifier la fiabilité de vos extensions et de vos thèmes WordPress.

Auditez votre serveur

La première chose à vérifier est le bon fonctionnement de la sauvegarde automatique de votre serveur : il existe des plugins performants pour l’assurer. Les sauvegardes régulières sont essentielles en cas de problème pour retrouver la dernière version de votre site WordPress. L’audit est l’occasion de vérifier qu’elle fonctionne ou de télécharger une extension de sauvegarde automatique si ce n’est pas encore fait.  

Pensez aussi à vérifier les autorisations appelées CHMOD (abréviation de change mode), qui assurent la sécurité de votre serveur. Mal configurées, vous laissez la possibilité à des personnes mal intentionnées d’accéder à des fichiers sensibles. C’est la même chose pour la version de PHP (pour Hypertext Preprocessor) : mise à jour et opérationnelle, vous garantissez la sécurité de votre site WordPress. 

Audit de sécurité

Les éléments précédemment évoqués concernent déjà la sécurité du site web, mais allons plus loin avec les trois points principaux pour limiter les menaces persistantes :

  • Votre URL de connexion par défaut est « /wp-admin » ou « /wp-login.php ». Pour renforcer la sécurité de votre site, modifiez cette URL. Cela évite les cyberattaques par force brute. 
  • N’autorisez que les personnes de confiance à accéder à votre site et ne leur donnez accès qu’au strict nécessaire. Il existe différents rôles à attribuer, c’est très varié : SEO Editor, Translator, Auteur, Abonné, Contributeur, Administrateur, Éditeur. 
  • Limitez le nombre de tentatives de connexion pour chaque utilisateur qui se connecte en instaurant un quota de connexions par adresse IP. 

2. Audit de contenus

Après s’être concentrés sur l’aspect technique, passons à l’audit de contenu, tout aussi essentiel à la réussite de votre audit de site WordPress !

Pages par défaut

Votre thème de base propose des pages par défaut : la page d’Accueil, la page À propos et la page Contact. Le contenu se doit d’être adapté à votre image de marque et répondre aux besoins de votre cible. Pour vous aider, voici quelques questions à vous poser afin de vous assurer que le contenu rédactionnel de vos pages est pertinent : 

  • Qui visez-vous à travers le contenu du site WordPress ? 
  • Est-ce que la cible visée comprend le vocabulaire employé ?
  • Est-ce que le texte répond aux attentes et aux besoins de votre cible ?
  • Est-ce que le contenu propose une expérience fluide et agréable sur l’interface ?
  • Est-ce que chaque page remplit son rôle (description et services de l’entreprise sur la page d’Accueil, présentation sur la page À propos, coordonnées sur la page Contact) ?

Gestion des permaliens

Vous pouvez analyser l’ensemble de vos permaliens (URL des pages et articles de blog du site) : ils sont censés être descriptifs et concis, dans l’idéal en citant votre requête cible si vous en avez choisi une pour travailler votre référencement naturel. 

Le conseil avisé de l’équipe AmphiBee : une fois la page ou l’article publié, faites attention quand vous changez la structure de vos permaliens. Cela génère des problèmes de redirection. Si vous avez un doute, mieux vaut ne pas toucher aux URL ! 

Contenus peu performants

Faites le tri dans votre contenu !

Un vieil article de blog qui parle de l’algorithme d’Instagram en 2017 ? On met à jour le texte pour parler de l’algorithme actuel. Une page qui parle d’un service que vous ne proposez plus ? On supprime ! Un article complet qui a très peu de trafic ? On le met en avant sur le site !

3. Auditez l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur (aussi appelée UX) de votre site WordPress, c’est la qualité perçue par vos visiteurs lorsqu’ils naviguent sur votre site web. Est-ce que la navigation est intuitive et fluide ? Est-ce que l’internaute trouve facilement l’information qu’il cherche ? Est-ce visuellement attractif et adapté à ses attentes ? Répondre à ces questions permet d’améliorer l’expérience utilisateur de votre site WordPress, grâce à l’analyse de nombreux points comme la performance globale, le webdesign ou encore la compatibilité mobile.

Performances du site

Les outils d’analyse de performance permettent d’identifier des problèmes comme les temps de chargement lents des pages, les erreurs d’affichage ou les mauvaises redirections. Faites une analyse complète afin de régler les problèmes prioritaires, nécessaires à une bonne expérience utilisateur.

Concernant l’analyse, vous pouvez vous concentrer sur différents éléments qui augmentent de manière significative la performance d’un site WordPress : 

  • étudier la vitesse de chargement des pages ;
  • alléger les images, car les images lourdes ralentissent les sites WordPress ;
  • réduire le nombre de requêtes HTTP que le navigateur doit effectuer pour afficher une page ;
  • mettre le contenu en cache pour accélérer le chargement des pages ;
  • utiliser un CDN (Content Delivery Network) qui distribue le contenu de votre site sur des serveurs situés dans le monde entier ;
  • minimiser le code et les extensions WordPress, le code et les plugins inutiles ralentissent votre site WordPress, alors restez minimalistes ;
  • utiliser la mise en cache du navigateur ;
  • évaluer l’hébergement.

Interface mobile

Aujourd’hui, plus de 50 % des internautes naviguent sur le web avec leur smartphone. Il est crucial que votre interface soit entièrement responsive (c’est-à-dire compatible avec le format mobile) pour proposer une expérience utilisateur fluide sur les téléphones portables. Voici plusieurs pistes pour assurer un site WordPress responsive : 

  • utiliser un design responsive : votre site web doit être mobile-friendly, alors choisissez un thème WordPress et un design simple pour une compatibilité mobile optimale ;
  • optimiser au maximum la vitesse de chargement : les visiteurs sur smartphone sont davantage déconcentrés et veulent un site web très rapide. 
  • tester la compatibilité mobile sur plusieurs formats : une fois les éléments rassemblés pour avoir un site responsive, assurez-vous qu’il l’est autant sur un petit smartphone que sur une tablette tactile.

Éléments qui influencent l’UX

En plus de la compatibilité mobile et de la performance, on trouve de nombreux facteurs qui influencent l’expérience utilisateur, comme la qualité graphique, la police du texte, la facilité de navigation, la disponibilité du support client ou bien le bon fonctionnement du formulaire de contact.

4. Auditez le SEO 

L’optimisation de votre site WordPress pour le référencement naturel (ou SEO pour Search Engine Optimization) fait partie intégrante d’un audit. Le SEO sert à générer du trafic organique de qualité qui attire naturellement votre cible vers votre site web et vos services, sans avoir à prospecter en direct.

Erreurs 404

L’audit SEO est vaste, mais la première chose à analyser est la présence d’erreurs 404 (les fameuses pages introuvables) sur votre site WordPress. Le cas échéant, la solution est double : 

  • supprimer le lien cassé ;
  • faire une redirection vers une page qui répond à la requête du visiteur.

Les erreurs 404 nuisent grandement à l’expérience utilisateur et sont mauvaises pour votre positionnement dans les moteurs de recherche.

Contenu dupliqué

Le contenu dupliqué est certainement la bête noire de tous les propriétaires de sites web  ! Il est à éviter à tout prix pour le bien de votre référencement naturel… Les moteurs de recherche comme Google le bannissent et sont stricts sur le sujet. 

Pour identifier les éventuels contenus dupliqués de votre site web, utilisez des outils de détection de contenu puis modifiez ou supprimez le contenu inapproprié.

Redirections dans la structure interne

Pendant l’audit SEO, assurez-vous que votre structure de liens est optimisée. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez utiliser des redirections. C’est très utile lorsque des pages ont été renommées ou déplacées dans l’arborescence du site.

Balises title et description

S’il y a bien une analyse à faire absolument lors d’un audit SEO, c’est celle des balises title, des balises Hn et de la méta description

On appelle cela des zones chaudes : il s’agit du contenu à optimiser aux petits oignons pour que les moteurs de recherche comprennent de quoi traite votre page ou votre article de blog. Voici quelques éléments cruciaux à vérifier sur vos balises Title, Hn et votre méta-description : 

  • la balise Title (c’est-à-dire le titre bleu qui apparaît sur la page de résultats d’un moteur de recherche) doit être court, impactant et contenir votre requête cible ;
  • les balises Hn (c’est-à-dire vos titres et sous-titres) doivent contenir la requête cible ou un équivalent et guider le visiteur dans sa lecture en lui donnant des pistes de réponses à ses questions ;
  • la méta-description doit être attractive et donner envie de visiter la page.

5. Élaborez et suivez votre plan d’action

Un audit vise en premier lieu à identifier les problèmes de votre site web, mais son objectif est d’œuvrer à une amélioration continue de ses performances. Une fois l’audit de votre site terminé, il est temps de passer à l’action : 

  • Exploitation des données → commencez par rassembler toutes les données collectées lors de l’audit technique, de l’audit de contenu et de l’audit expérience utilisateur. Plus ces données sont solides et quantifiables, plus elles renforcent la pertinence de votre analyse.
  • Tri et classement des données → triez et classez ces données en fonction de leur importance. Utilisez des outils comme la matrice de décision pour vous aider à trier et à donner du sens à ces informations.
  • Priorisation stratégique des actions correctives → identifiez les problèmes et les opportunités qui se dégagent, en vous concentrant sur ceux qui offrent le plus grand potentiel d’amélioration de la performance de votre site. 
  • Listing d’actions correctives et préventives → établissez une liste d’actions à mener pour résoudre les problèmes prioritaires. Chaque action doit se traduire en tâches concrètes et réalistes.
  • Planification et suivi des actions à mener → créez une roadmap qui récapitule les actions à mener, les délais à respecter et les responsables de chaque tâche. L’objectif est de disposer d’un plan d’action viable qui vous guidera dans la mise en place de mesures correctives et préventives sur votre site web.

Le conseil de léquipe AmphiBee : si vous éprouvez des difficultés à établir des priorités, envisagez d’utiliser la matrice d’Eisenhower. Il s’agit d’un outil de priorisation qui vous aide à hiérarchiser facilement vos actions, dans l’ordre d’importance et d’urgence.
Bonne nouvelle : notre équipe d’experts peut réaliser cet audit de site web pour vous ! Notre équipe est là pour vous accompagner dans l’amélioration continue de votre présence en ligne. Contactez-nous pour obtenir votre devis personnalisé.

Conclusion

Prendre le temps de faire un audit complet de son site web est un investissement rentable pour garantir sa performance, son référencement naturel et sa longévité. En vérifiant chaque élément de votre site susceptible de poser problème, vous êtes mieux équipé pour attirer et satisfaire vos visiteurs. Maintenant que vous savez comment auditer un site WordPress, qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Vous souhaitez évaluer la pertinence de la création de site dans votre stratégie ?

Profitez de 30 minutes de consulting stratégique avec un consultant expert de chez Amphibee

D'autres articles pouvant vous plaire !

Statamic : tout savoir sur ce cms headless

Moderniser son site internet : 7 conseils pratiques

20 Mar. 2023
anyconv.com 2150201871

WordPress : 7 astuces pour Améliorer l’Expérience Utilisateur

20 Déc. 2021
quels coûts prévoir pour les maquettes de son site internet

Comment assurer la maintenance de votre site WooCommerce ?

14 Nov. 2023

Contactez Hugo

Par téléphone: 03 21 01 42 81
Par mail:

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n?est utilisé qu?à des fins de validation et devrait rester inchangé.