comment faire une arborescence pour son site e commerce

Comment faire une arborescence pour son site E-commerce ?

  • Démarrer son projet
  • Secrets de fabrication

Rédigé par Hugo

18 Avr. 2023


C’est une étape essentielle pour atteindre vos objectifs avec votre site e-commerce. Pourtant, elle est très souvent négligée. Elle a un impact positif à la fois sur l’expérience utilisateur (UX) et sur le référencement naturel (SEO). Ces deux piliers sont indispensables pour générer du trafic et convertir vos visiteurs en clients.

Une arborescence claire permet à vos visiteurs de naviguer facilement d’une page à l’autre. Ils trouvent rapidement l’information qu’ils recherchent. L’architecture de votre site aide aussi les robots d’indexation des moteurs de recherche à comprendre votre site. Plus les crawlers comprennent votre site et votre contenu, mieux ils peuvent vous positionner dans la SERP. Comme souvent, UX et SEO vont de pair. Lors de la création de votre site e-commerce ou lors de sa refonte, vous devez définir clairement l’arborescence de votre boutique en ligne.

Qu’est-ce qu’une arborescence web ?

Dans le cas d’un site e-commerce, l’arborescence web se réfère à la structure hiérarchique des catégories et sous-catégories de produits, qui permet aux visiteurs du site de naviguer facilement à travers l’ensemble des produits disponibles.

L’arborescence, c’est l’outil qui structure votre site e-commerce. Grâce à l’arborescence, vous hiérarchisez votre contenu de façon logique et structurée selon son niveau d’importance. En fonction, vous définissez une profondeur de clic. S’il faut deux clics à votre utilisateur pour accéder à une page, cette page est en niveau 2. Plus un contenu est profond, plus il est “ caché “.

arbo

Obtenez une session de consulting stratégique offerte avec un expert WordPress

Évaluez la pertinence d’un nouveau site internet dans votre stratégie digitale. Posez toutes vos questions et obtenez des réponses claires et personnalisées.

De manière très simplifiée, l’arborescence d’un site e-commerce, c’est ça. Votre page d’accueil se situe toujours au premier niveau de profondeur. Peu importe où l’internaute se situe sur votre site, il peut toujours retourner dessus en un clic, généralement grâce à un bouton placé en haut à gauche de l’écran.

Ensuite, vient le deuxième niveau de profondeur : sur un site e-commerce, il s’agit en général des différentes catégories de produits. En effet, vous ne mettez pas tous vos produits sur une seule et même page. Vous les classez par famille, par utilisation ou encore, par type.

aloa

Ainsi, sur le site d’Aloa Mode (l’une des réalisations de notre agence WordPress), les produits sont classés de la façon suivante : 

  • Accueil
    • Vêtements Femme
      • Chemises
      • T-shirts
      • Pulls
      • Pantalons
      • Jupes
      • Shorts
    • Accessoires Femme
      • Chapeaux
      • Bijoux
      • Sacs
    • Vêtements Homme
      • Chemises
      • T-shirts
      • Pulls
      • Pantalons
      • Shorts

Dans chacune de ces catégories, vous retrouvez une sous-catégorie, en fonction du produit recherché ou de la marque. Nous avons pu établir ces catégories et sous-catégories lorsque nous avons travaillé sur l’arborescence du site.

Les outils pour créer une arborescence pour son e-commerce

Des outils de mapping

Les outils de mapping, ou de carte mentale en français, sont les alliés d’un webdesign réussi. Concrètement, vous pourriez très bien faire cet exercice avec une feuille et un crayon. Mais, pour un e-shop avec plusieurs milliers de références, cela risque d’être long. Et encombrant.

Heureusement, il existe des outils de mapping. En plus d’être beaucoup plus agréable visuellement, ils facilitent la création d’espaces collaboratifs, pour que toute votre équipe puisse y avoir accès.

Parmi eux, nous vous conseillons :

DynoMapper : pour créer la map de votre future boutique en ligne, mais aussi planifier votre contenu ou faire une recherche de mots-clés.

Mindmeister : pour créer des cartes mentales collaboratives et planifier les tâches liées.

Gloomaps : pour une sitemap facile à concevoir.

Mindmup : pour dessiner toutes vos cartes mentales.

Xmind : pour faire pousser vos idées sur des arbres.

Excel ou Google Sheets

Si vous avez déjà travaillé avec un consultant SEO, vous avez déjà dû remarquer ce phénomène : ils adorent travailler avec Google Sheets ou Excel. Effectivement, vous pouvez tout à fait créer votre arborescence sur un tableur


L’avantage, c’est que vous pouvez y stocker plus d’informations, comme la future URL, la metadescription ou encore la source d’inspiration. L’inconvénient, c’est que c’est visuellement moins attractif. Vous pourrez avoir du mal à voir les connexions entre certaines pages. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez profiter des atouts des deux méthodes : utiliser une mindmap pour avoir l’arborescence globale de votre e-shop sous les yeux et un tableur pour stocker toutes les informations importantes.

Comment définir l’arborescence de son site e-commerce ?

1) Listez les pages élémentaires

Tous les sites e-commerce, et même, tous les sites web doivent absolument contenir ces trois pages élémentaires :

  • la page d’accueil ;
  • la page de contact ; 
  • la page à propos.

Nous l’avons évoqué plus haut. La page d’accueil, c’est la page incontournable de votre site web. Elle se situe au premier niveau de profondeur. Lorsqu’il arrive dessus, votre visiteur doit comprendre qui vous êtes, ce que vous faites et pour qui vous le faites. Sans même être descendu en dessous de la ligne de flottaison. Évidemment, si elle doit contenir les informations essentielles sur votre entreprise, cette page doit rester épurée et ne pas surcharger l’internaute d’informations.

La page de contact, c’est tout simplement la page grâce à laquelle votre potentiel futur client va pouvoir vous écrire, sans avoir à quitter votre site.


La page à propos est souvent négligée. Pourtant, c’est l’une des pages les plus visitées d’un site web. Avec elle, vous racontez à votre potentiel futur client qui vous êtes, pourquoi vous vendez ces produits et pourquoi il devrait acheter sur votre site. C’est le moment d’emprunter les meilleures techniques de storytelling et de faire briller votre personal branding.

2) Listez les produits du site

Pour pouvoir définir l’arborescence de votre site e-commerce, vous allez devoir lister tous les produits que vous souhaitez vendre sur votre site. 

Cette étape va vous donner une vue d’ensemble claire de l’intégralité de votre catalogue de produits. Ainsi, vous pourrez mettre en lumière les liens entre vos différents produits, pour pouvoir passer à l’étape suivante.

Votre site e-commerce peut également contenir d’autres contenus : des articles de blog pour améliorer votre référencement, des FAQ pour améliorer l’UX ou encore des landing-pages pour créer du trafic. Vous devez également lister ces pages, pour pouvoir ensuite les intégrer à l’arborescence de votre e-shop.

3) Catégorisez les produits en catégories et sous-catégories

Une fois la liste de toutes vos futures références faites, vous pouvez diviser vos produits en catégories et sous-catégories. Vous pouvez les regrouper par :

  • type de produit ;
  • caractéristique ;
  • public cible ; 
  • utilisation ; 
  • occasion ;
  • bénéfice ;
  • marque ;
  • saison.

Évidemment, selon les produits vendus, vous pouvez imaginer d’autres catégories. Mais, celles-ci sont les principales retrouvées sur les sites e-commerce. Et ce n’est pas sans raison. Elles cernent les intentions de recherches des utilisateurs, ainsi que leurs habitudes de consommation.

Rebelote pour diviser vos catégories en sous-catégorie. Imaginons une boutique en ligne de vêtements. Elle va créer une catégorie “ pulls “. Elle pourra utiliser les sous-catégories suivantes :

  • sweats à capuche ;
  • pulls à col roulé ;
  • pulls oversize ;
  • pulls courts ;
  • pulls longs ;
  • pulls à motifs ;
  • pulls unis.

Elle aurait aussi pu les trier par matière ou par style.

4) Associez des mots-clés à chaque catégorie

Les mots-clés sont essentiels à votre SEO. C’est grâce à eux que l’internaute va arriver sur votre site. Le mot-clé, c’est tout simplement un mot, ou une suite de mots, tapés par un utilisateur dans un moteur de recherche.

Alors, maintenant que vous classez vos produits dans différentes catégories, vous allez devoir associer un mot-clé à cette catégorie.

Vous pouvez utiliser des outils SEO, comme Semji, UberSuggest ou Google Ads pour trouver les meilleurs mots-clés pour votre secteur. En effet, ces outils vous donneront :

  • le volume de recherche mensuel ;
  • le niveau de concurrence ;
  • le coût par clic pour le SEA.

Si à premier abord, le coût par clic ne semble pas vous concerner pour votre stratégie SEO, il vous donne une bonne indication de l’intérêt de ce mot-clé. Plus le coût est élevé, plus le mot-clé peut être intéressant.

Idéalement, votre mot-clé a un gros volume de recherches pour un faible niveau de concurrence. Évidemment, ce type de mot-clé se fait plus rare. À vous de juger s’il est plus judicieux de choisir un mot-clé avec moins de volume et moins de concurrence, ou si vous mettez en place une stratégie SEO suffisamment ambitieuse pour pouvoir vous positionner sur des requêtes plus concurrentielles.

Enfin, gardez en tête qu’un mot-clé = une page. Vous ne voulez pas vous positionner sur le même mot-clé avec deux pages différentes. En effet, dans ce cas, elles vont se cannibaliser et vous n’aurez pas le résultat escompté. Vous pouvez par contre jouer sur les requêtes longues traînes pour vous positionner sur des requêtes proches et complémentaires.
Cette stratégie d’acquisition est efficace pour propulser la visibilité et la croissance de votre site e-commerce. Mais, elle doit être menée avec intelligence.

5) Schématisez l’arborescence de votre e-commerce

Une fois vos pages élémentaires listées, les produits de votre site inventoriés, vos catégories et sous-catégories créées, ainsi que vos mots-clés trouvés, vous allez pouvoir schématiser l’arborescence de votre site e-commerce sur un outil de mapping. Ou sur Excel. Ou sur les deux.

Vous allez ainsi pouvoir vérifier que :

  • votre arborescence est cohérente ;
  • votre arborescence permet un parcours utilisateur fluide ;
  • vos catégories sont logiques ;
  • vous avez 3 à 4 niveaux de profondeur maximum ;
  • vous n’avez oublié aucune page.

Souvenez-vous que vos pages clés doivent être dans les deux premiers niveaux de l’arborescence de votre e-commerce. Plus une page est dans les profondeurs de votre site, plus elle aura du mal à être bien référencée.

Exemple d’une partie d’arborescence de site e-commerce

arbo corine

Autres bonnes pratiques pour son arborescence

Analysez les boutiques concurrentes

Lorsque vous créez votre site e-commerce, vous devez impérativement aller analyser les boutiques concurrentes. Ainsi, vous pourrez :

  • étudier les habitudes de navigation de vos futurs clients ;
  • vérifier que vous n’avez pas oublié de pages ;
  • éviter de reproduire les mêmes erreurs d’UX ;
  • vous inspirer de leurs bonnes pratiques ;
  • analyser les mots-clés visés.

Avec, en ligne de mire, un seul objectif : faire mieux.

Soignez les url de vos pages

Les URL de vos pages impactent :

  • votre référencement naturel ;
  • l’expérience utilisateur.

En règle générale, une URL optimisée va se composer ainsi : https://monsite.com/fr/nom-categorie/nom-sous-catégorie/nom-produit. Les robots d’indexation savent ainsi quel est le sujet de la page. L’utilisateur sait où il est, précisément.

D’ailleurs, cette structure d’URL vous rappelle peut-être quelque chose ? Vous avez raison, cette structure est aussi très utilisée pour les fils d’Ariane des sites web. Le fil d’Ariane, c’est cette ligne qui facilite la navigation de votre utilisateur, au cas où il veuille retourner en arrière : Accueil > Catégorie > Sous-catégorie > Produit.

Vous l’aurez compris, créer une arborescence de site e-commerce claire et cohérente facilite cette étape.

Créez des catégories seulement si vous avez une offre

Le but n’est pas d’avoir des dizaines et des dizaines de catégories. Par conséquent, créez une catégorie, ou une sous-catégorie, que si vous avez une offre correspondante. 

Si vous n’avez qu’un seul produit à faire figurer dans la catégorie, déplacez-le dans une autre catégorie. Si vous n’arrivez pas à lui trouver une catégorie correspondante, c’est sûrement qu’il n’a rien à faire sur votre boutique et qu’il ne fait pas sens de le vendre sur votre site.

Une page par intention

Nous avons précédemment évoqué les mots-clés et les requêtes pour votre stratégie SEO. Mais, au-delà du mot-clé, vous devez définir une intention de recherche. Elle se situe au croisement de ce que l’internaute a tapé pour arriver jusqu’à vous et de l’information recherchée.

Les moteurs de recherche ont pour intérêt de proposer le bon contenu, à la bonne personne. Ils doivent donc interpréter correctement l’intention de recherche de l’utilisateur.

Si vous tapez “ site WordPress “ dans votre barre de recherche, vous pouvez vouloir rechercher :

  • comment créer un site WordPress ;
  • une agence pour gérer votre site WordPress ;
  • des exemples de site WordPress ;
  • le site de WordPress.

Nous avons déjà vu qu’un mot-clé = une page. Pour l’intention de recherche, c’est pareil. À vous de déceler les intentions de votre internaute pour pouvoir lui proposer la page dont il avait besoin. Ce qui signifie également de ne pas créer deux pages différentes pour la même intention. Dans ce cas, Google ne saura pas quelle page proposer et finira par proposer un autre site.

Attention à la profondeur des pages

Lorsqu’on est propriétaire d’un site e-commerce avec un grand nombre de produits, il peut être tentant de créer plusieurs niveaux de profondeur, pour mieux organiser l’information.

Sauf qu’ici, le mieux est l’ennemi du bien. Comme nous l’avons vu précédemment, votre site doit avoir 3 à 4 niveaux de profondeur. Idéalement, toutes vos pages doivent être idéalement accessibles en trois clics.

À vous de répartir intelligemment vos produits en catégories et sous-catégories. Sachant que pour des raisons d’UX, vous ne pouvez pas créer des dizaines de catégories non plus. Eh oui, celles-ci doivent pouvoir apparaître sur votre barre de navigation. Même un marketplace géant comme la Fnac n’a que 17 catégories de produits.


Pour un site e-commerce classique, nous recommandons 7 catégories de produits.

Testez la navigation de votre boutique

Comme toujours sur le web, pour créer un site web performant, vous allez devoir tester encore et encore la navigation sur votre boutique. Vous allez vous mettre à la place de l’internaute et naviguer sur votre site.

Pensez toujours : facilité et fluidité. L’internaute a un temps d’attention de 8 secondes. Il n’a pas le temps de se perdre sur votre site. Ou de se creuser la tête pour trouver l’information voulue.

Testez plusieurs scénarios en fonction de vos clientèles cibles.

Les questions fréquentes

Pourquoi créer une arborescence pour un e-commerce ?

Tout d’abord, l’étape de création de votre arborescence est essentielle au succès de votre site e-commerce. Elle vous permet de garder votre utilisateur plus longtemps sur votre site, de diminuer votre taux de rebond, d’améliorer l’UX et d’augmenter votre taux de conversion. Elle va aussi être indispensable à de bons résultats en SEO. Une arborescence claire aide les moteurs de recherche à identifier votre site et vos contenus.

À quel moment faut-il définir l’arborescence du site e-commerce ? 

La fabrication de l’arborescence de votre site e-commerce est l’une des premières étapes de création de votre site web. En effet, il ne sert à rien de créer vos pages ou vos maquettes de pages tant que vous ne savez pas comment vous allez les organiser. Comme lorsque vous construisez une maison : vous dessinez les plans de la maison avant de faire couler le béton pour entamer la construction.

Quelles sont les différences entre un menu et une arborescence ?

Le menu et l’arborescence sont étroitement liés. L’arborescence n’est visible que par vous (et par Google grâce à votre fichier sitemap.XML) et vos équipes. Mais, c’est l’arborescence qui va déterminer l’affichage et l’organisation de votre menu. En effet, sur votre menu, vous allez faire apparaître les catégories, puis les sous-catégories imaginées pendant la création de votre arborescence.

Envie d’accélérer votre croissance avec un site WordPress performant ?

Faites-nous part de vos besoins et recevez un devis sur mesure sous 24 heures. Que ça soit pour auditer, créer, refondre ou maintenir votre site WordPress, AmphiBee est le partenaire qu’il vous faut !

D'autres articles pouvant vous plaire !

green web

Comment mesurer l’empreinte carbone de mon site web ?

29 Déc. 2023
scott graham 5fnmwej4taa unsplash 1

Pourquoi faire appel à une agence web ?

04 Juil. 2023
pourquoi développer un thème wordpress sur mesure

Sécurisation de sites WordPress

14 Nov. 2023

Contactez Hugo

Par téléphone: 03 21 01 42 81
Par mail:

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n?est utilisé qu?à des fins de validation et devrait rester inchangé.